Informations supplémentaires (problème de santé mentale)

Selon les connaissances actuelles, ces enfants ont de 30 à 40 % plus de risques de vivre de la dépression, de l'anxiété, de la peur, de l'irritabilité, de la colère et d'avoir une plus faible estime de soi que les enfants provenant de familles dans lesquelles il n'y a pas de violence (Johnson et al., 2002; Levendosky et al., 2003; Fantuzzo et al. 1991).