Les enfants exposés à la violence conjugale

Le thème de la violence conjugale est abordé sous l'angle de la violence exercée par les hommes envers les femmes, celles-ci étant les victimes dans la majorité des cas

Contexte d’intervention

Les enfants exposés à la violence conjugale et leurs parents peuvent recevoir des services dans le cadre de plusieurs organismes différents, soit des organismes communautaires ou des établissements du réseau public de la santé et des services sociaux. Au Québec, les établissements du réseau public sont les centres de santé et de services sociaux (CSSS) et les centres jeunesse. Le présent site web traite principalement des services offerts en contexte volontaire par des organismes spécialisés en violence conjugale, comme les maisons d'aide et d'hébergement pour les femmes violentées et leurs enfants, ou encore par d'autres organismes communautaires ou des CSSS qui offrent des services à des familles confrontées à diverses difficultés, mais qui ont aussi des programmes spécifiquement dédiés aux enfants exposés à la violence conjugale. Le fait d'aller chercher une aide spécialisée est l’un des moyens qui peuvent être préconisés pour assurer la protection de l'enfant exposé à la violence conjugale et pour favoriser son bien-être et son développement optimal. Dans certaines situations de violence plus sévère ou comportant des risques élevés pour l'enfant, c'est-à-dire lorsque sa sécurité ou son développement sont compromis, l'intervention de la Direction de la protection de la jeunesse s'avère nécessaire.

Bien que les services auprès des enfants exposés à la violence conjugale augmentent, ceux-ci sont moins développés que les services s’adressant aux femmes victimes de violence. Selon les mandats respectifs des milieux d'intervention, la place qu'on leur accorde est aussi différente. C'est  du côté des maisons d'hébergement pour femmes victimes de violence conjugale que l'on trouvera le plus de préoccupations pour l'intervention auprès des enfants exposés à la violence conjugale. Par contre, il y a présentement une grande ouverture de la part des Centre de santé et des services sociaux (CSSS) à donner des services aux femmes victimes de violence conjugale et à leurs enfants. Enfin, depuis 2007, l'exposition à la violence conjugale est reconnue par la Loi sur la protection de la Jeunesse comme un motif valable de mauvais traitements psychologiques.

Tous les acteurs, partenaires et intervenants s'entendent pour dire que les enfants exposés à la violence conjugale doivent recevoir des services adaptés pour qu'ils puissent mieux comprendre ce qu’ils vivent. Intervenir auprès d'un enfant exposé à la violence conjugale est complexe. En soi, la violence conjugale est une situation difficile où l'on doit composer avec des éléments tels que la présence du conjoint violent, les craintes et les appréhensions de tous et chacun. Plusieurs enfants exposés à la violence conjugale vivent avec des conséquences à cette exposition, et certains développent des comportements perturbés (voir section Conséquences du site). L'intervention ne doit rien laisser au hasard. Les besoins et la situation des enfants doivent faire l’objet d’une évaluation continue afin d'assurer leur sécurité et leur développement et de les aider à contrer les conséquences de l'exposition à la violence. Les modes d'intervention utilisés sont multiples : individuelle, informelle, de groupe, de crise, familiale, de prévention, auprès des parents, des mères et des pères (Réf.).  

© CRI-VIFF 2014 - Conception : Centre APTI